Le diabète pour les nuls

A l’occasion de la journée du diabète, Smeal vous aide à mieux appréhender cette maladie afin de mieux comprendre son fonctionnement.

Qu’est ce que le diabète ?

Le diabète est une infection métabolique qui se caractérise par une hyperglycémie chronique, autrement dit un surplus de glycémie de manière continue. Le diagnostic du diabète est défini après 2 dosages de glycémie : 

  • > 1,26g/L de glucose dans le sang à jeun ou après 8 heures de jeûne
  • > 2g/L en dehors des période de jeûne.

Le diabète est lié à un problème de sécrétion d’insuline, avec ou sans résistance tissulaire.

On différencie le diabète : 

  • De type 1 (diabète insulino-dépendant DID) 
  • De type 2 (non insulino-dépendant DNID).

L’insuline 

L’insuline est une hormone hypoglycémiante sécrétée par de petites parties de cellules du pancréas, appelés îlots de Langerhans.

La fonction de l’insuline est de maintenir l’équilibre du taux de glucose (ou sucre) contenu dans le sang en le faisant consommer par les tissus de l’organisme (muscles, tissus graisseux, etc.) ou en diminuant sa production par le foie avec ou sans résistance tissulaire.(source centre européen d’étude du diabète)

Traitements

Selon le stade et le type de diabète , les patients ont ce que l’on appelle un traitement anti-diabétique oraux (ADO), autrement dit des injections d’insuline.

Les ADO

Pour que l’efficacité des ADO soit optimale, ils doivent être associés à une bonne alimentation et à une activité physique régulière. L’objectif des ADO est de favoriser :

  • la sécrétion d’insuline 
  • l’utilisation du glucose 
  • La réduction de l’absorption intestinale de glucose.

L’insulinothérapie 

L’insulinothérapie est un traitement du diabète par injection d’insuline. Il est réservé aux patients insulino-dépendants.

Ces patients diabétiques pratiquent environs 3 à 5 injections d’insuline par jour.

Ils peuvent également se procurer une pompe à insuline, un appareil positionné sur le corps qui permet d’envoyer une perfusion d’insuline 24h/24.

Diabète de type 1

Le diabète de type 1 représente 10 à 15% des cas de diabète.

Ce type de diabète apparaît généralement durant l’enfance ou l’adolescence, souvent vers 6-7 ans sur des patients au profil jeune et mince.

La maladie devient visible lorsque 90% des cellules pancréatiques sont détruites.

Les personnes atteintes de diabète de type 1 sécrètent peu voire pas d’insuline. Ils doivent donc s’injecter de l’insuline pour compenser l’insuffisance pancréatique.

Besoins nutritionnels à retenir :

Glucides : les apports en glucide sont donnés sur prescription médicale.

L’apport en glucides varie en fonction de l’insulinothérapie. Les glucides représentent 40 à 55% des apports énergétiques totaux.

Les apports alimentaires en glucides sont surtouts des glucides à Index Glycémique bas. Ça tombe bien, Smeal peut s’adapter à vos besoins et sera vous accompagner grâce à sa qualité nutritionnelle optimale à Index Glycémique bas.

Pour résumer :

– Les produits sucrés ne sont pas interdits en cas de diabète mais devront être consommés pendant le repas.

– Privilégier les fibres car elles diminuent l’absorption des glucides et du cholestérol.

– Favoriser l’apport hydrique de 1ml pour par kcal car la polydipsie (soif excessive) est l’un des signes du déséquilibre du diabète.

Il faudra également favoriser une activité physique régulière, qui joue le même rôle que l’insuline sur l’utilisation du glucose.

Diabete de type 2

Le diabète de type 2, appelé diabète non insulino dépendant, est lié à des facteurs environnementaux (obésité, alimentation, sédentarité) et génétiques.

Les personnes diabétiques de type 2 sont généralement en surpoids ou obéses.

Les étapes de la pathologie sont : 

  • l’insulino-résistance 
  • l’hyper-insulinisme 
  • l’hypo-insulinisme.

Les apports alimentaires en glucides sont surtouts des glucides à index Glycémique bas.

Pour résumer :

– Les produits sucrés ne sont pas interdits en cas de diabète mais devront être consommés pendant le repas.

– Privilégier les fibres car elles diminuent l’absorption des glucides et du cholestérol.

– Favoriser l’apport hydrique de 1ml pour par kcal car la polydipsie (soif excessive) est l’un des signes du déséquilibre du diabète.

Il faudra également favoriser une activité physique régulière, qui joue le même rôle que l’insuline sur l’utilisation du glucose.

Maintenant vous êtes un as du diabète, n’hésitez pas à nous faire des retours.

L’équipe Smeal.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *